Guides de haute montagne


Escalade en grande voie en Sardaigne

Mercredi 28 Juin 2017

J'ai toujours le même souci...maigre en soi : raconter une semaine superbe et hors temps. 
Grimper en Sardaigne avec Jérôme fût un plaisir de tous les instants. 
Pas simple de décrire 62 longueurs d'escalade, des levers de soleil magiques, des rochers sculptés comme j'aime, des prises salvatrices, une toile bleue au-dessus de la tête, des restaurants tous aussi délicieux les uns que les autres, des baignades rafraîchissantes....  En fait cela fait deux ans que je n'y suis pas retourné. Un voyage entre potes guides (Manu et Jeef ) pour décompresser de la saison. 
Le coin est toujours aussi paisible et agréable au bord de l'eau. 

 


Après avoir récupéré Jérôme, nous filons directement à Cala fuili, histoire de sentir le rocher. 
Jérôme est à l'aise tout de suite et a hâte de se mesurer au calcaire sarde. 
Le lendemain, nous commençons notre périple tranquillement avec une grande voie facile à bidiriscottai pour revoir les manipulations de cordes et se tester face au vide. La mission accomplie, nous profitons de la mer en attendant le soir et de se finir en falaise Ecole.  Dès le lundi nous partons pour Cala Goloritzé et son aiguille caractéristique et tant convoitée. 
Ce sommet est mythique : une aiguille qui domine la plage de Cala Goloritzé, paradisiaque.
L'escalade est raide et plutôt patinée mais l'arrivée au sommet est magique.
Nous profitons de l'après-midi pour nous baigner.

Le lendemain, nous récupérons un peu de sommeil le matin et allons repérer une marche d'approche à la fraiche.
Nous attendons que le soleil tourne et profitons de l'ombre pour aller parcourir "Por el pueblo oprimido" au Monte Oddéu.
Le rocher est sculpté et très abrasif. Les traversées dans la partie sommitale plein gaz sont superbes et aisées. 
Bref, de la régalade !!!
Le jour suivant nous nous levons très tôt car nous avons envie de voir un lever de soleil à Pedra Longa. Cette journée sera juste magique. 
L'arrivée de l'astre sur la mer me fascine toujours autant. Je suis comme un gosse à cette vision si fantastique et pourtant quotidienne.
Quant à la voie au-dessus de l'eau, c'est juste du super rocher dominant la belle bleue. Hormis la première longueur qui demande de l'attention, le reste est superbe jusqu'en haut.
Quelques longueurs en couennes le soir nous permettent de dérouler et récupérer. 

Réveil dans la nuit comme une course en montagne. 650 mètres d'escalade au programme. Autant optimiser et grimper à la fraîche.
Du reste une harde de mouflones nous attend et nous admirons leurs agilités sans faille.
L'itinéraire est approximatif mais cela passe partout semble-t-il.
Je choisis donc le plus beau rocher et les variantes sont superbes en rocher compact irréprochable.
À midi au sommet, nous sommes ravis de ce parcours esthétique. L'éperon Nord-Ouest de Punta Cusidore est une très belle course de montagne. La descente est très belle également et nous verrons même une cordée bien en retard sur les horaires lutte encore dans la partie basse alors que les températures grimpent encore !!! Il vaut mieux eux que nous....


Pour la dernière journée, nous allons à Buchi Arta le matin pour se dérouiller. Il y a bel et bien des stigmates de ka journée précédente et nous ne nous emballons pas.
Nous déroulons avec en fin d'après-midi une grande voie au dessus de la mer. Nous sommes comblés.
Nous profitons de cette dernière soirée au port en mangeant des poissons frais, en faisant des présents pour la famille. 
Un grand merci à Jérôme et sa détermination sans faille. Un grand moment de partage.

Pour plus de photos
 


 

Cédric Specia, Guide de haute montagne en Corse